Aidants

Comment préparer une hospitalisation pour un parent malade?

Quand un de nos parents devient dépendant, cela peut être compliqué à gérer. D’autant plus quand ce parent à besoin d’être hospitalisé, on peut être vite dépassé par les événements.

 

Donc voici quelques conseils pour préparer sereinement l’hospitalisation d’un parent malade.

 

 

1-Ce que vous pouvez faire avant l’hospitalisation :

Hospitaliser un parent malade exige une organisation minutieuse. Pour ce faire, différentes démarches doivent être envisagées pour mener à bien la préparation de l’hospitalisation.

Vous pouvez par exemple opter pour le cas de l’hospitalisation programmée. Pour y arriver, il est important :

• D’organiser le séjour de la personne en perte d’autonomie à l’hôpital :

Différentes étapes doivent être prises en compte lors de l’organisation du séjour de votre parent à l’hôpital.

• Suspendre les aides à domicile :

 L’aide à domicile constitue un coût non-négligeable dans le mois. Lors de l’hospitalisation de votre parent, la prise en charge de votre parent se fera à l’hôpital. Pensez ainsi à prévenir les services des professionnels qui interviennent à votre domicile de votre absence. Cela vous donnera également la latitude mieux vous organiser sur la nécessité d’en recruter à l’hôpital aussi pour se relayer avec vous au besoin.

 

2-Les différents types d’établissements d’accueil pour hospitalisation de personnes âgées

 Le choix du service hospitalier est également une étape importante dans la préparation de l’hospitalisation pour un parent malade. En fonction de l’utilité des soins dont a besoin votre parent malade, vous avez :

•Les soins long-séjour (SLD) : vous pouvez choisir ce type d’établissement si votre parent requiert un suivi en permanence, surtout après une première hospitalisation.

•Les soins de suite et de réadaptation (SSR), cas des hospitalisations pour de moyens séjours.

•L’hospitalisation de jour gériatrique : pour les patients qui sont très souvent atteints de chutes répétées, de suivis pathologiques diverses, de perte d’autonomie, de malnutrition…

•Le court séjour gériatrique : pour un séjour d’hospitalisation d’en moyenne 12 jours.

 

3-Les droits en tant qu’usager du système de santé

Sachez en outre qu’en tant qu’usager du système de santé, vous avez des droits que vous pouvez exercer.

Parmi ces droits que vous devrez connaître, on notera entre autres :

 

• Le droit à l’information sur l’état de santé de la personne lors de son séjour à l’hôpital

 

En tant qu’enfant du parent malade, vous n’aurez pas le droit de consulter son dossier médical. Par contre, il vous est tout à fait possible de choisir une personne de confiance à l’exemple d’un professionnel de la santé que vous aurez désigné pour consulter ou bénéficier d’une copie du dossier médical de votre parent.

 

• Le droit relatif à la prise de décision sur les traitements à prodiguer à votre parent malade.

 

Les enfants qui hospitalisent un parent malade ne sont pas toujours au courant des traitements prodigués lors des soins par les médecins. Il faut que vous sachiez ainsi que votre parent peut exercer son droit de refus de traitement même si cela peut avoir un impact sur sa santé.

 

• Le droit d’accompagnement lors des consultations.

Les personnes âgées et les personnes en perte d’autonomie peuvent demander à bénéficier de l’aide d’une personne de son entourage pour l’accompagner lors des consultations. N’hésitez donc pas à faire valoir ce droit si votre parent estime que des décisions importantes relatives à son état de santé doivent être prises à son encontre. Cet accompagnateur peut être vous (en tant que fils ou fille du parent) ou à défaut, une personne désignée et de confiance, si vous sentez que vous ne serez pas en mesure d’assurer votre rôle au moment d’une prise de décision importante.

 

Noubliez pas de noter et programmer les rendez-vous sur Coorganiz!

D’autres articles succeptibles de vous intéresser :

Rendez-vous sur Hellocoton !